Produits et services durables

Le secteur de la construction a un énorme impact sur l’environnement. Implenia souhaite utiliser cet effet de levier et fait rigoureusement appel, pour ses projets élaborés en interne notamment, à des approches durables. En outre, l’entreprise implique également ses fournisseurs dans la recherche de solutions et s’engage activement en faveur de standards de construction durables.

2.1Utiliser l’effet de levier

La Suisse compte environ 1,7 million de bâtiments ainsi que 70 000 kilomètres de routes et 5000 kilomètres de voies ferrées. On a calculé que la construction et l’exploitation de tous ces ouvrages sont responsables, globalement, de 30% des émissions de gaz à effet de serre et de 40% de la consommation d’énergie de notre pays. Les 330 000 personnes employées sur et autour des chantiers de notre pays génèrent un chiffre d’affaires d’environ 62 milliards de francs par an. Ces chiffres illustrent l’énorme influence du secteur de la construction sur l’économie, la société et l’environnement.

Afin de contribuer à assurer l’avenir de notre pays, Implenia a la volonté de mettre en œuvre le développement durable à travers ses produits et services – donc dans son cœur de métier. Les produits et services durables répondent à des préoccupations sociales et sociétales, assurent une création de valeur financière à long terme et ménagent les ressources naturelles. Il est évident que ces aspirations génèrent des conflits d’objectifs, mais l’entreprise en accepte le défi.

Selon la position des produits et services au sein de la chaîne de création de valeur, Implenia dispose d’un levier d’action d’intensité variable. Par exemple, quand la décision de fond sur le choix de matériaux écologiques et la consommation d’énergie d’exploitation peut être prise au stade de la planification d’un projet, l’accent est mis sur l’exécution responsable lors de la réalisation. Le suivi des thèmes relatifs au développement durable est préparé par le Comité interne de développement durable et assuré à intervalles réguliers dans le cadre des séances du Group Executive Board.

2.2Engagement en faveur du climat

Les conséquences du changement climatique et les mesures visant à l’endiguer sont d’une grande importance pour Implenia, compte tenu de son large éventail d’activités réparties sur l’ensemble du processus de construction. L’entreprise de construction est en mesure de contribuer par son activité à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En prenant délibérément la décision de mettre en œuvre concrètement, dans ses propres développements de projets, des techniques de construction exigeant moins d’énergie grise, Implenia apporte sa contribution à la diminution des émissions de gaz à effet de serre générées en amont et en aval. Implenia réduit en outre la consommation directe d’énergies fossiles sur ses chantiers, dans ses ateliers et dans ses installations de production (cf. chapitre 4).

La Société à 2000 watts

Implenia entend contribuer à la réalisation de la Société à 2000 watts. La Société à 2000 watts est une vision reprise par un grand nombre de cantons, de communes et de villes, mais aussi d’investisseurs immobiliers. Cette vision montre que nous pouvons conserver notre niveau de vie élevé tout en réduisant fortement la consommation d’énergie. Pour les projets de construction, il en résulte que l’équation doit prendre en compte non seulement un mode de construction visant à optimiser l’énergie, mais aussi la mobilité – et donc le choix du site.

2.3Evaluation globale de nos projets de construction

Afin de mettre en œuvre les principes de la construction durable, il convient de transposer un concept abstrait en critères concrets tant qualitatifs que quantitatifs. Implenia y parvient, par exemple, en utilisant un outil développé en interne en vue de l’évaluation globale d’un projet de construction durable, le système GeNaB® (cf. encadré). GeNaB® est appliqué à tous les développements de projets propres à Implenia. Pour être autorisés par l’Investment Commitee, ces derniers doivent atteindre un certain seuil.

Grafik GeNaB®: Evaluation globale de nos projets de construction

 

GeNaB®

Implenia a développé en 2008 son propre outil d’évaluation de projets de construction: l’évaluation globale d’une construction durable, GeNaB® (Gesamtbewertung Nachhaltiges Bauen). Depuis mi-2012, l’outil est hébergé sur une plate-forme web conviviale. GeNaB® soutient les responsables de chantier lors de la planification, de la vérification et de l’optimisation des critères de développement durable dans le cadre de projets de construction de bâtiments neufs ou de transformation. La grille d’évaluation comporte quatre catégories – habitations, bureaux, commerces de détail et magasins spécialisés – ainsi que deux types de projets – construction neuve et modernisation. Le degré de réalisation des différents critères est évalué au moyen d’un «système de feux tricolores». GeNaB® permet de planifier un bien immobilier selon des principes durables, dès le début et de manière vérifiable et globale.

2.4Projets de construction durables

Dans un grand nombre de ses projets, Implenia applique des démarches durables. Sa marge de manœuvre est particulièrement grande pour ses propres développements, c’est-à-dire les projets qu’elle conçoit, planifie et réalise dans leur intégralité. L’entreprise exerce alors une influence directe sur des facteurs importants – notamment le site, l’architecture et le concept de construction et d’énergie – qui ont un impact déterminant sur le caractère durable des ouvrages. Ces projets font l’objet d’un suivi permanent réalisé à l’aide de GeNaB® par le chef de projet concerné ainsi que d’une vérification indépendante par les spécialistes en développement durable du Technical Support.

2.4.1 schorenstadt, Bâle

A maints égards, la cité schorenstadt de Bâle est un projet révolutionnaire. Ce complexe résidentiel conçu par Implenia comprend 43 maisons et 22 appartements en copropriété dans deux immeubles. Premier projet de construction de logements conforme aux critères de la Société à 2000 watts dans le canton de Bâle-Ville, il répond aux exigences de la voie SIA vers l’efficacité énergétique et de la norme Minergie-P-Eco. Par ailleurs, la cité schorenstadt constitue un projet pilote pour le nouveau standard Construction durable Suisse (SNBS). Le projet a obtenu le Real Estate Award 2012 dans la catégorie Développement de projet.

Afin de minimiser la consommation d’énergie grise, la cité schorenstadt est construite majoritairement en bois. Une installation photovoltaïque sur les toits est la propriété de tous les résidents. Les recettes de la vente d’électricité alimentent un fonds affecté à la distribution de bons de mobilité aux résidents, destinés à l’utilisation des transports publics. Tous les résidents sont tenus de s’approvisionner en courant écologique certifié. Un contrat de livraison a déjà été conclu pour les dix premières années. Intimement liées à la Société à 2000 watts, les approches de ce type sont nouvelles pour toutes les parties concernées.

roy, Winterthur
Bibliothèque de la ZHAW, Winterthur

2.4.2
roy, Winterthur

Sur l’ancien site Sulzer, à Oberwinterthur, Implenia construit depuis 2013 le projet «roy» composé de surfaces à usage d’habitation et commercial. Ce complexe fait appel à un mode de construction mixte avec des façades en bois. Les investisseurs sont deux fonds immobiliers de Credit Suisse SA. En construisant cet ouvrage dont l’achèvement est programmé pour 2016, Implenia réalise non seulement un projet à 2000 watts, mais vise aussi le label greenproperty Or.

Bâtiment de six étages agencé autour d’un patio intérieur planté de verdure, roy offrira 229 appartements de 2,5 à 5,5 pièces. Le rez-de-chaussée donnant sur rue pourra également accueillir des magasins. Les projets réalisés dans le cadre de la Société à 2000 watts sont centrés sur la mobilité écologique de leurs utilisateurs, qui se déplacent donc à pied, à vélo ou en transports publics. La bonne desserte par le train et le bus garantit l’accès aux transports publics, ce qui est une condition importante dans ce contexte. Seules 204 places de parking sont prévues, soit moins d’une par appartement. De plus, le concept de mobilité prévoit un emplacement pour voitures Mobility ainsi qu’un point de prêt de bicyclettes.

2.4.3
Bibliothèque de la ZHAW, Winterthur

Il y a quelques années déjà qu’Implenia a racheté une partie de l’ancien site industriel de Sulzer au centre de Winterthur. Implenia y a transformé la halle industrielle classée monument historique, connue sous le nom de City Halle, d’après les plans du cabinet d’architecture P&B Architekten AG de Winterthur. Les travaux ont concerné l’assainissement de la façade en bardeaux contenant de l’amiante et du sol pollué, l’isolation de l’enveloppe du bâtiment selon la norme Minergie et le raccordement au réseau de chauffage à distance. Le hall industriel s’est ainsi mué en nouvelle bibliothèque de la Haute école de sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Un objet en friche a donc retrouvé une affectation permettant de le mettre à la disposition du public et de réaliser une densification vers l’intérieur. Au cours des prochaines années, la Haute école envisage de développer son nouveau siège principal sur le site Sulzer.

2.4.4
Matériaux recyclés pour les travaux de génie civil à la Claie-aux-Moines

La Gravière de la Claie-aux-Moines est pionnière en recyclage de matériaux de construction. Depuis 1984, la société vaudoise est le plus grand distributeur de matériaux recyclés en Suisse romande. Une halle de production accueillant la technique de recyclage la plus avancée de Suisse a été mise en service durant l’été 2013. La nouvelle installation valorise chaque année environ 100 000 mètres cubes de matériaux de démolition de toute nature: béton, tuiles, briques, asphalte et matériaux mixtes. Elle est en mesure de produire l’ensemble des granularités et qualités demandées par le marché.

L’installation de recyclage la plus moderne de Suisse dispose de deux niveaux de traitement inédits: un séparateur à air et un séparateur de couleurs. Le séparateur à air sert à éliminer les corps étrangers comme le bois et le plastique. Quant au séparateur de couleurs, il permet de séparer les éléments lourds tels que les tuiles et les briques de l’asphalte et du béton. Grâce à ces deux niveaux de tri, il est possible d’assurer la qualité parfaite des matériaux de construction recyclés. Au total, la ligne de traitement mesure plus de cent mètres. Une partie du courant consommé par l’installation – de 12 à 15% – est fournie par les panneaux photo­voltaïques appartenant à la société et générant plus de 50 000 kilowatt-heures d’électricité
par an.

En tant qu’actionnaire principal, Implenia soutient les efforts de recyclage de la Gravière de la Claie-aux-Moines et favorise de son côté la mise en œuvre de béton de recyclage et d’autres matériaux de construction recyclés dans le cadre de ses propres projets de bâtiment ou d’infrastructure. Les recyclats sont appelés à se développer fortement au cours des prochaines années – notamment grâce à la nouvelle norme SIA 112 /2, à l’élaboration de laquelle Implenia a participé par ses connaissances pratiques. La nouvelle installation constitue donc un élément important de la chaîne de développement durable au sein du Groupe Implenia.

2.4.5
Protection du climat dans le tunnel de base du Saint-Gothard

Long de 57 kilomètres, le tunnel de base du Saint-Gothard entre Erstfeld et Bodio peut être qualifié d’ouvrage du siècle. A partir de fin 2016, le plus long tunnel ferroviaire du monde est appelé à délester l’axe routier entre la Suisse intérieure et le Tessin du trafic de personnes et de marchandises, contribuant ainsi à une mobilité plus durable dans le transit alpin. Implenia a participé en première ligne à cet ouvrage digne de tous les superlatifs. L’entreprise a dirigé TAT, un consortium de cinq sociétés, et a été responsable notamment de la mise en œuvre technique des travaux. TAT a réalisé le percement et le revêtement du tunnel ainsi que la construction des accotements pour les lots Faido et Bodio, soit un tronçon de près de 29 kilomètres, 29 kilomètres qui ont confronté les constructeurs du tunnel à d’énormes défis, dont celui du redouté synclinal de Piora.

Comme on le sait, tout s’est bien passé. Les deux tunneliers pour roches dures de la TAT ont ainsi percé deux tubes parallèles de neuf mètres de diamètre chacun, entre Bodio et Faido. Puis, ils ont poursuivi leur avancée en direction du nord, pour rejoindre fin octobre 2010 les équipes progressant en sens inverse. L’aménagement des tubes a absorbé d’énormes quantités de matériaux de construction, en particulier du béton coulé sur place. Chaque jour, l’équipe de la TAT a ainsi traité 160 mètres cubes de béton destiné au revêtement intérieur assurant la solidité du tunnel. En raison des difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre du béton prévu initialement, les responsables de la direction du chantier, assumée par Implenia, ont proposé au maître de l’ouvrage des formules de béton alternatives qui ont par ailleurs nettement amélioré l’écobilan du tunnel. En travaillant avec deux types de ciment à plus faibles émissions de CO2 du cimentier suisse Holcim, TAT a permis d’économiser, sur l’ensemble de la durée de construction, de 2002 à 2013, au total 33 000 tonnes de CO2. De plus, les matériaux de construction – dont 650 000 tonnes de ciment et d’additifs, 12 000 tonnes de cintrage en acier et 1400 tonnes d’explosifs – ont été acheminés par train et non par camion. Il en a résulté une réduction supplémentaire de 6100 tonnes de CO2 des émissions de gaz à effet de serre.


2.4.6
Contribution à la renaturation de la plaine de la Linth

Créé par le célèbre ingénieur Hans Conrad Escher, l’ouvrage de la Linth (Linthwerk) fait passer la Linth par le canal Escher, entre Mollis, dans le canton de Glaris, et le lac de Walenstadt, puis par le canal de la Linth entre le lac de Walenstadt et le lac de Zurich. L’ouvrage, qui date du 19e siècle, protège la population, les infrastructures et les terres agricoles contre les crues. Toutefois, avec le temps, les digues sont devenues instables et les cantons riverains ont dû lancer un projet d’assainissement au cours des années 1990 afin d’améliorer la fonction de protection contre les crues de ce vénérable ouvrage. Au bout de plus de dix ans de planification et de cinq ans de construction, le Linthwerk, intégralement rénové, a été inauguré solennellement au printemps 2013.

Implenia, qui a participé à ce projet représentant un montant de 100 millions de francs, a été responsable de la section entre les ponts Vreneli et Linth sur le canal Escher. La mission d’Implenia consistait notamment à renforcer la digue de gauche, sur son côté intérieur. Le côté extérieur, l’un des rares habitats en Suisse de l’azuré des paluds, une variété de papillon, devait rester largement préservé. Dans la région de Chli Gäsitschachen, les spécialistes d’Implenia ont en outre réalisé un élargissement fluvial et aménagé une zone naturelle. La rivière a ainsi retrouvé sa dynamique. Elle lui permettra de former à nouveau des îlots de gravier, des zones alluviales et des saulaies. Par ailleurs, Implenia a rallongé et renaturé le Brugraben, créant des espaces de vie pour les poissons, les crapauds à ventre jaune et les grenouilles rousses.

Renaturation de la plaine de la Linth: dans la région de Chli Gäsitschachen, les spécialistes d’Implenia ont réalisé un élargissement fluvial et aménagé une zone naturelle.

 

 

Préserver la biodiversité

Construire de manière durable implique aussi un effort pour minimiser l’influence et l’impact sur la flore et la faune. Dans le cadre de son activité, Implenia s’efforce donc de préserver la biodiversité. Par exemple, l’entreprise entend augmenter le coefficient d’espaces verts dans ses propres projets: l’aménagement d’un maximum d’espaces verts ainsi que des plantations variées et adaptées au site visent à favoriser la biodiversité. Dans les zones fortement urbanisées, la végétalisation extensive de toits plats contribue au microclimat et offre en outre un espace de vie à la flore et à la faune.

2.4.7 Tetrag soutient l’exploitation durable des bâtiments

Près de la moitié de la consommation d’énergie en Suisse concerne les bâtiments. Cette forte proportion illustre l’importance des mesures de réduction d’énergie dans ce domaine. Tetrag Automation SA – filiale à 100% d’Implenia – possède une longue expérience des systèmes assurant l’exploitation durable des bâtiments et installations. La solution intégrée de monitorage énergétique et d’alerte e3m, au développement de laquelle elle a participé, est l’un des principaux produits sur le marché.

«Nous avons opté pour Tetrag, car ce prestataire possède d’excellentes références en tant qu’entreprise totale et une grande compétence en matière de gestion énergétique. Nous attentes élevées ont été totalement satisfaites.»
Ralf Kreienbühl, Energy Manager Swisscom (Suisse) SA

Ce système est notamment utilisé par la société de communication Swisscom, qui a chargé Tetrag de mettre en place un système clés en main de suivi énergétique pour les 67 centres de données et centrales téléphoniques les plus consommateurs d’énergie. Aspects déterminants pour l’attribution du contrat: l’offre globale du compteur jusqu’au rapport énergétique complet ainsi que le haut niveau de compétence et la longue expérience de Tetrag. Swisscom a l’intention d’améliorer de 20% son efficacité énergétique au cours de la période 2009 –2015. Grâce à l’identification des potentiels d’optimisation et au contrôle des résultats des mesures, le système de suivi énergétique apporte une contribution essentielle à cet objectif ambitieux.

«L’exploitation éconergétique de nos points de vente est une composante essentielle de la mise en œuvre de la vision CO2 de Coop. Dans la perspective actuelle, notre objectif ’Bilan neutre en CO2 d’ici à 2023’ n’est pas réalisable sans les systèmes professionnels de monitorage énergétique de Tetrag.»
Thomas Häring, Responsable Energie & Technique Total Store chez Coop

2.5Standard Construction durable Suisse

Implenia a participé en première ligne au développement d’un nouveau standard national en matière de construction. Au cours de la période sous revue, Implenia a fondé – en collaboration avec d’autres acteurs et investisseurs importants – le réseau Construction durable Suisse (NNBS). L’objet de ce réseau est d’encourager l’échange de connaissances et d’expériences ainsi que la collaboration entre spécialistes de la construction dans les entreprises, le secteur public, l’enseignement, la politique et la science, de manière à créer des effets de synergie favorisant l’évolution positive du secteur de la construction.

Le standard Construction durable Suisse (SNBS) est basé sur les objectifs de la Confédération en matière de développement durable et s’articule autour de défis spécifiquement nationaux, par exemple le thème de la densification. Ce nouveau standard intègre également d’autres approches telles que la Société à 2000 watts et la norme Minergie-ECO. Les approches éprouvées ont donc été complétées par des critères d’ordre économique et sociétal. Entre-temps, le standard est passé par une phase de développement de deux ans. Implenia y a activement participé depuis le début. A cet égard, l’entreprise a pu profiter de l’expérience acquise lors du développement et de l’application du système GeNaB®. Une phase de test avec la participation d’Implenia s’est déroulée au cours de l’hiver 2013 / 14. Dans quelle mesure le standard peut-il être mis en œuvre dans la pratique? C’est une question à laquelle l’entreprise répond par l’exemple de la cité d’habitation schorenstadt de Bâle. Il en ressort que, moyennant un effort raisonnable, l’application du standard est fondamentalement possible.

Après sa modernisation par Implenia, l’immeuble de bureaux «Flurpark» à Zurich est prêt pour un avenir durable.

 

 

2.6Densification grâce à la modernisation

L’assainissement de bâtiments anciens recèle un énorme potentiel de marché et joue par ailleurs un rôle important en termes de développement durable, de densification et de meilleure utilisation de l’immobilier existant. Alors que, jusqu’à présent, Implenia gérait cette activité de manière fragmentée au plan régional et organisationnel, elle développe désormais une expertise interrégionale et transdivisionnelle, de manière à renforcer sa force de frappe. Depuis 2013, les premières équipes de modernisation interdisciplinaires sont au travail dans les régions de Bâle, Aarau et Zurich. Dans le contexte de la densification urbaine, dont l’importance va croissant, la construction en bois, avec ses procédés de construction légère, peut apporter une contribution décisive en matière de surélévation de bâtiments existants.

2.7Les fournisseurs comme partenaires

Les partenaires d’affaires doivent également apporter leur contribution à la création d’ouvrages durables. En effet, en sa qualité d’entreprise générale ou totale, Implenia attribue de grands volumes de travaux à des fournisseurs et des sous-traitants. Ces contrats avec des tiers représentent entre 70 et 80% du chiffre d’affaires.

En vue d’établir des partenariats à long terme, Implenia a élaboré au cours de la période sous revue un système de gestion des fournisseurs à plusieurs niveaux (cf. illustration) et l’a instauré début 2014. Les partenaires d’affaires y déclarent leurs mesures dans les domaines environnement, sécurité au travail et protection de la santé, gestion des risques et compliance. Tous les nouveaux fournisseurs passent par une phase de préqualification et remplissent un questionnaire sur divers aspects liés aux mesures citées ci-dessus. Les informations fournies seront utilisées dans le cadre d’une évaluation ultérieure de la collaboration. Dans le domaine de l’environnement et de la santé, citons à titre d’exemple les questions suivantes: «Votre entreprise est-elle certifiée OHSAS 18001, ISO 14001 ou EMAS, vos collaborateurs bénéficient-ils d’une formation en matière de protection de la santé et de sécurité au travail et, dans l’affirmative, sous quelle forme?» ou «Avez-vous instauré votre propre Code de conduite?»

Grâce à son système de gestion des fournisseurs, Implenia crée plus de transparence ainsi que le fondement d’une collaboration fructueuse à long terme avec des partenaires partageant une même conception des valeurs de base. Ce système permet d’identifier les tendances à un stade précoce: ainsi, il est possible de concentrer le volume des achats de manière ciblée sur des fournisseurs se démarquant positivement. En cas de signaux négatifs, il est possible de prendre les mesures appropriées. L’implication précoce des partenaires dans les projets d’Implenia permet par ailleurs de mieux identifier et gérer les facteurs de risque, de même que d’exploiter les effets de synergie lors de l’achat de matériaux et de services. A travers ce nouveau système, Implenia cherche en outre à renforcer la contribution au développement durable de toutes les entreprises présentes dans l’ensemble de la chaîne de création de valeur. Par exemple, en les incitant à apporter activement des solutions innovantes et durables et à utiliser des matériaux ménageant les ressources.



Entretien sur
le nouveau système
de gestion
des fournisseurs
d’Implenia

Interview

Réclamations des clients

 

2.8Prendre au sérieux les réactions des clients

Des clients satisfaits sont le fondement de la pérennité d’une entreprise. Implenia prend le pouls de ses clients afin de savoir quel jugement ceux-ci portent sur les prestations de l’entreprise. Ainsi, Implenia ne se contente pas de leur demander leur avis lors d’entretiens en face à face, mais réalise également des enquêtes systématiques sur les réclamations reçues et sur la satisfaction des clients.

Réclamations
Les réclamations écrites sont enregistrées par les responsables sur place et traitées sans délai. En 2013, les réclamations reçues par la Division Buildings ont fait l’objet d’une analyse systématique. Environ les deux tiers d’entre elles concernaient des défauts de construction relatifs, en particulier, au bâti, à l’aménagement ou aux matériaux (cf. graphique). Dans la mesure où la plupart des réclamations émanent d’acheteurs d’appartements, l’élimination des défauts demeure un défi, notamment dans le domaine de la propriété par étages. Pour cette raison, Implenia a lancé un projet visant à améliorer l’ensemble du processus d’achat.

Satisfaction des clients
Au terme de chaque projet – voire en cours de route dans le cas des grands projets –, Implenia relève la satisfaction du client à l’aide d’un questionnaire. Les questions portent sur des critères relatifs, d’une part, aux résultats et, de l’autre, aux processus. De plus, les clients sont invités à donner une évaluation globale de la prestation d’Implenia. En 2013, Implenia a ainsi reçu 292 réactions de la part de ses clients.

Les 164 évaluations relatives à la Division Buildings font ressortir des taux de satisfaction très élevés (cf. graphique). L’objectif consistant à recueillir au moins 90% d’appréciations positives a été atteint, comme l’année précédente. Ce sont en particulier l’engagement et la compétence des collaborateurs qui ont été jugés très bons. L’élimination des défauts, par contre, a suscité plus de critiques. Heureusement, la satisfaction s’est améliorée dans ce domaine au cours des deux dernières années (passant de 67% à 76%).

Dans les autres Divisions, au total 128 clients supplémentaires ont répondu au questionnaire. Ils portent un jugement positif, en premier lieu, sur le conseil, le suivi et la qualité de l’exécution. Les thèmes développement durable, protection de l’environnement et sécurité sur les chantiers reçoivent également de bonnes notes. Globalement, il ressort de ces réactions une satisfaction très élevée des clients de 92%.

 


Entretien avec Beat Schwab,
Head Real Estate Asset Management de Credit Suisse

Interview

Satisfaction des clients

 

2.9Degré de réalisation des objectifs en 2012 /2013

Dans son cœur de métier, Implenia veut apporter une contribution au développement durable.

Stratégie

Objectifs 2012 /2013

Degré de réalisation de l’objectif

Statut

Conseiller les clients tôt et largement

  • Lancer un Key Account Management à l’échelon du Groupe
  • Le Key Account Management a permis d’atteindre de premiers résultats. Nous continuons de travailler sur une approche à l’échelle du Groupe

Stimuler l’avènement et la réalisation de bâtiments durables

Bâtiment:

  • Traiter un projet selon le concept «Standard de construction durable Suisse»

Bâtiment:

  • Collaboration active, en tant que membre du groupe de pilotage de l’Office fédéral de l’énergie, à l’élaboration du Standard de construction durable Suisse (point 2.5)
  • Vérifier au fil des projets que les critères du développement durable sont respectés
  • Projet «schorenstadt» déposé en tant que projet pilote de contrôle du standard de construction durable (points 2.4.1 / 2.5)
  • Continuer à développer GeNaB® et l’appliquer avec cohérence
  • La société à 2000 watts est en phase de mise en œuvre dans le projet «schorenstadt» et en phase de planification dans le projet «roy» (point 2.4)
  • L’application systématique de GeNaB® et sa vérification jusqu’à la proposition à l’Investment Committee conduisent à une amélioration de la qualité des projets; la catégorie d’exploitation Bureau a été ajoutée pour une évaluation plus complète des biens-fonds (point 2.3)

Génie civil et infrastructures:

  • Construction durable – transformer le génie civil / les infrastructures par des projets concrets

Génie civil et infrastructures:

  • Le savoir-faire d’Implenia dans le domaine des matières premières et des matériaux de construction a été pris en compte dans l’élaboration de la nouvelle norme SIA 112 /2. Cette norme est en phase de consultation (point 2.4.4).

 

 
  • Vu les difficultés de traitement des sortes de ciment prévues dans le projet de tunnel de base du Gothard, des bétons moins émissifs en CO2 ont été retenus. Cela a permis d’économiser 33 000 tonnes de CO2 sur toute la durée de la construction (point 2.4.5).
  • Dans le secteur des projets de génie civil et d’infrastructures, Implenia peut influencer la construction durable par les mesures suivantes:
    • Choix de constructions durables de génie civil et d’infrastructures
    • Influence sur le choix des matériaux
    • Réduction de la consommation d’énergie pendant la réalisation, grâce à un parc de machines efficaces

Fixer des exigences aux fournisseurs et les implémenter

  • Fixer des exigences aux fournisseurs, les implémenter et les contrôler
  • Un inventaire de questions sur les exigences fixées aux fournisseurs pour l’environnement, la sécurité au travail et la protection de la santé a été élaboré et implémenté (point 2.7). La vérification commence en 2014

Augmenter la mise en réseau des divisions

  • Réaliser un «ouvrage global durable» sur la base des compétences clés d’Implenia
  • Les prestations de durabilité de différents secteurs d’Implenia sont largement mises en œuvre dans les projets «Neugrüen Mellingen», «schorenstadt, Bâle» et «roy, Winterthur» (point 2.4, voir article au point 2)
  • Faire de la collaboration entre les Divisions du Groupe une réalité vivante

Objectif entièrement atteintObjectif partiellement atteintObjectif non atteint

2.10Objectifs et activités 2014 /2015

Dans son cœur de métier, Implenia veut apporter une contribution au développement durable.

Stratégie

Objectifs 2014 /2015

Activités 2014 /2015

Conseiller les clients tôt et largement

  • Nous jouons délibérément devant nos clients la carte de notre compétence en développement durable
  • Sur le marché, prospecter de manière ciblée sur des projets orientés vers la construction durable et montrer au client le potentiel de la durabilité
  • Elaborer avec le client des solutions en fonction de sa stratégie de construction durable
  • Pousser l’utilisation du bois comme matériau dans les projets en développant la capacité de production

Stimuler l’introduction et la réalisation de bâtiments durables

  • Nous assumons un rôle directeur dans la mise en œuvre du Standard de construction durable Suisse (SNBS) et encourageons la Société à 2000 watts
  • Nous aboutissons une compréhension commune de la construction durable dans les projets de génie civil et d’infrastructures
  • Application en pratique du SNBS à l’aune du projet «schorenstadt»
  • Inciter davantage à mettre en œuvre la Société à 2000 watts dans nos projets
  • Affiner les aspects quantitatifs des critères GeNaB® et les appliquer avec cohérence dans toutes les phases des projets
  • Par des critères et des indicateurs concrets, préciser le sens de ce qu’englobent des projets durables de génie civil et d’infrastructures

Anforderungen an
Lieferanten festlegen und implementieren

  • Nous travaillons avec des fournisseurs capables de s’adapter
  • Evaluer, sélectionner et développer les fournisseurs sur la base de leur déclaration spontanée et de leur préqualification
  • Elaborer avec les fournisseurs des solutions spécifiques aux projets

Fixer des exigences aux fournisseurs et les implémenter

  • Nous mettons en œuvre nos possibilités (financement, planification du développement durable, construction en bois) dans des bâtiments durables concrets
  • Réaliser trois «ouvrages globaux durables» sur la base des compétences clés d’Implenia
  • Faire de la collaboration entre les divisions une réalité vivante
de   l   en